Complément alimentaire burn out

Compléments alimentaires anti burn out : efficace ?


De plus en plus de personnes sont confrontées au burn out ou syndrome d’épuisement professionnel ; on parle de 20 % des salariés qui seraient concernés.

Le stress au travail peut chez certains, provoquer à terme un ensemble de réactions physiques, mentales et émotionnelles lourdes.

Comment prendre en charge un burn out en s’aidant de compléments alimentaires et quelles sont les précautions à prendre ? Petit tour d’horizon de l’approche naturelle d’une problématique complexe de plus en plus fréquente.

Le burn out en bref

Le phénomène de burn out encore appelé épuisement professionnel correspond au stade final d’une période de stress intense que subit notre organisme dans son ensemble, durant laquelle notre corps produit des décharges intenses et permanentes de cortisol et d’adrénaline, les hormones de l’action.

Arrive alors le moment où le cerveau subissant trop de pression exerce une sorte de « débranchage » c’est ainsi que le corps lâche à différents niveaux : physique, mental et émotionnel.

On se retrouve ainsi un jour incapable de se lever pour aller au travail, on ne peut plus réfléchir et l’on se sent submergé par des émotions non maîtrisables : sentiment de dévalorisation, irritabilité, incapacité à se concentrer etc.

La grande fatigue physique et morale voire la dépression sont des symptômes qui accompagnent le burn out et qui doivent faire l’objet d’une prise en charge.

L’intérêt de compléments alimentaires dans le burn out

La prise en charge du burn out est traditionnellement médicale et psychologique. Un traitement à base d’antidépresseurs associés à des tranquillisants est souvent proposé.

Un accompagnement psychologique est mis en place afin d’aider la personne subissant un burn out à identifier les difficultés qu’elle a connues et travailler l’aspect émotionnel de la situation.

De plus en plus les compléments alimentaires constituent une alternative à la prise en charge de l’épuisement professionnel et présentent un réel intérêt thérapeutique.

En effet ils sont basés sur des principes actifs naturels qui ne présentent pas de risque d’accoutumance comme les psychotropes et aident à un rééquilibrage de l’organisme.

Les principes actifs ayant un rôle dans le burn out 

Les compléments alimentaires que l’on peut utiliser dans le cas d’un burn out sont principalement des plantes aux vertus adaptogènes c’est-à-dire capables de redonner de l’équilibre à notre système nerveux et notre organisme naturellement.

  • Le rhodiole  ou rhodiola rosea, est une plante aux qualités calmantes qui permet de surmonter le stress. Agit aussi contre la fatigue nerveuse et morale en stimulant l’humeur positive.
  • L’éleuthérocoque va lui davantage agir comme tonique général. On l’appelle le ginseng de Sibérie, car il a les mêmes propriétés que le ginseng, énergisant réputé, capable de rétablir les capacités physiques mais aussi de concentration intellectuelle.

D’autres principes actifs contenus dans certains micro-nutriments ont un rôle bénéfique dans le stress et le burn out car ils agissent directement sur le système nerveux et le cerveau en les régénérant :

  • Les vitamines du groupe B :
  • La vitamine B1, B2, B6, B9 et B12 en particulier ont un rôle sur l’équilibre nerveux.
  • La vitamine C
  • Les minéraux tels que magnésium, zinc, cuivre et calcium
  • Les phospholipides et acides gras oméga 3 et oméga 6
  • Les acides aminés comme la taurine et la L- tyrosine.

Ces nutriments ont des interactions fortes avec les neurotransmetteurs de notre cerveau, tels que la dopamine et la sérotonine, agissant directement dans notre bien- être.


Anbosyn, un complément alimentaire anti burn out a vu le jour en 2015, c’est un produit constitué de quatre actifs naturels, l'éleuthérocoque, la taurine, de l'extrait de melon et une protéine du lait.

Il semble que pour 3 personnes sur 4 ayant suivi ce traitement naturel, l’épisode de surmenage intellectuel et d’épuisement physique ait été dépassé.

Une efficacité vraiment prouvée ?

Les principes actifs utilisés dans les compléments alimentaires ont une efficacité avérée. Ils agissent sur les régulations de notre système nerveux et permettent de nourrir notre cerveau.

Concernant l’Anbosyn, on note une amélioration de l’état général des personnes dans 76% des cas.

Mais il ne faut pas prendre ces substances comme des « remèdes miracle ». Les spécialistes reconnaissent l’impact positif d’un tel traitement mais il ne suffit pas toujours à régler le problème.

Il est souvent indispensable de se faire accompagner psychologiquement dans un tel épisode pour pourvoir surmonter ses difficultés et soigner son burn out.

Les règles d’une cure réussie

Un certain nombre de précautions et de conseils sont à suivre afin d’optimiser un traitement.

  • Pour les personnes sous traitement chronique type hypotenseur, diabète etc. il est impératif d’avoir un avis médical avant de prendre des plantes adaptogènes qui peuvent avoir des effets antagonistes et contre indiqués.
  • Ne pas associer les plantes adaptogènes à des médicaments psychotropes type antidépresseurs ou anxiolytiques.
  • Ces plantes ont des propriétés anti-coagulantes, elles sont incompatibles avec certaines caractéristiques de santé (intervention chirurgicale, hémophilie etc.)
  • Les cures de nutriments ou de compléments alimentaires doivent se faire sur une période suffisamment longue ; on ne traite pas les problématiques du système nerveux en quelques jours. 3 mois est une durée indiquée avant de se prononcer dans la durée sur l’efficacité du traitement.
  • Certains principes actifs agissant sur la fatigue physique en particulier sont à prendre en début de journée et non pas le soir, sous peine de vous empêcher de dormir.

Comme on peut le conseiller souvent il est nécessaire de se faire accompagner par un professionnel de santé avant d’entamer un tel traitement.

Une cure ce compléments alimentaires dans le cas d’un épisode de surmenage intellectuel et de fatigue nerveuse doit se réaliser en complément d’autres types de prise en charge.

En effet se remettre d’un burn out nécessite un accompagnement global de la personne, tant au niveau physique que psychologique.

Une thérapie, un accompagnement par diverses méthodes de gestion des émotions est indispensable pour comprendre les causes d’un tel épisode et permettre de dépasser certaines difficultés étant à l’origine de cette situation.

De nouveaux types de thérapies cognitives comportementales (TCC) peuvent s’avérer très bénéfiques.


D’autres solutions pour traiter le burn out

D'autres façons d’accompagner un épuisement nerveux et psychologique s’avèrent intéressantes (dans tous les cas il s’agit d’être à l’écoute de son corps et de ses ressentis) :

  • Les fleurs de Bach qui sont des régulateurs émotionnels très puissants. Il faut prendre conseil auprès d’un spécialiste qui saura vous préparer un mélange de fleurs sur-mesure, adapté à votre besoin.
  • L’homéopathie, la lithothérapie, l’acupuncture qui sont des approches énergétiques pouvant rééquilibrer   le système nerveux
  • Des huiles essentielles agissant sur le système nerveux autonome (sympathique et parasympathique) et qui contribuent au calme : petit grain, mandarine, lavande. Vous pouvez masser votre plexus solaire par exemple, avec quelques gouttes d’une huile essentielle de votre choix ou de plusieurs ajoutées à un peu d’huile végétale.
  • Des activités permettant une forme de lâcher-prise, fondamental pour retrouver l’équilibre : méditation de pleine conscience, sophrologie, yoga, respirations profondes, massages, exercice de cohérence cardiaque.

Enfin, bien sûr il est nécessaire d’avoir une bonne hygiène de vie, qui passe par :

  • Une alimentation saine, équilibrée, riche en bons nutriments (vitamines, minéraux, acides gras oméga) qui nourrissent correctement votre cerveau en particulier.
  • Un sommeil suffisant et réparateur loin des écrans et des ondes  
  • Une connexion à la nature si importante pour retrouver un équilibre nerveux ; optez pour des loisirs de plein air.
  • Une activité physique régulière permettant une oxygénation de l’organisme et la libération d’endorphines, hormones du bien- être.
Retour haut de page