Complément alimentaire Gaba

Faut-il prendre des compléments alimentaires de Gaba ?


Le gaba (acide gamma-aminobutyrique) est un acide aminé qui constitue le principal médiateur chimique des cellules nerveuses de notre cerveau. Ce neurotransmetteur est un inhibiteur, c’est-à-dire qu’il diminue l’activité nerveuse des neurones sur lesquels il se fixe.

Son rôle est essentiel puisqu’il nous permet de retrouver notre calme suite à des situations de stress et, plus globalement, il diminue les risques liés à l’anxiété. Alors, quels peuvent être les dangers d’une carence en gaba ? Dans quels cas faut-il se supplémenter ? Faisons le point.

Comment agissent les neurotransmetteurs ?

Un neurotransmetteur est une substance chimique qui transmet une information d’une cellule nerveuse vers une autre. Ces cellules nerveuses sont des neurones. Les neurones sont séparés par un espace appelé synapse.

Pour faire passer un message, le neurone à l’origine de l’information libère des neurotransmetteurs qui vont traverser la synapse et se fixer sur le neurone destinataire via des récepteurs spécifiques. Chaque neurotransmetteur (sérotonine, adrénaline, dopamine, gaba, etc.) a un potentiel d’action qui lui est propre.

Par exemple, en cas de danger, certains neurones vont libérer de l’adrénaline afin de transmettre instantanément un signal d’alerte à l’ensemble du corps et nous donner la capacité de réagir rapidement (combat, fuite).

Contrairement à l’adrénaline, le gaba a un effet apaisant. Lorsqu’il se fixe sur son récepteur, il diminue l’excitabilité du neurone cible. Celui-ci transmet donc moins d’informations. De par son effet relaxant, le gaba aide à rééquilibrer et temporiser l’action des autres neurotransmetteurs au sein de notre cerveau.

À quoi sert le Gaba ?

Le gaba est donc inhibiteur. Il joue un rôle fondamental sur les neurones en empêchant leur excitation prolongée, responsable de la peur et de l’anxiété. Véritable gardien de la paix de notre cerveau, il contribue grandement à notre équilibre nerveux.

Ses bienfaits sur notre santé mentale et physique ne sont plus à démontrer : lorsque notre taux de gaba est optimal, nous sommes sereins et détendus.

En tant qu’inhibiteur, le gaba favorise la relaxation. Il contribue au relâchement des muscles en cas de crampes ou de contractures musculaires liées au stress. Il diminue les convulsions en cas de crise d’épilepsie et les spasmes responsables des douleurs lors des crises de spasmophilie. Il participe par ailleurs à la production d’endorphines, véritables molécules anti-douleur et dispensatrices de bien-être.

Ce neurotransmetteur est également acteur de notre sommeil. Il permet à l’organisme d’opérer un retour au calme au moment de l’endormissement. Il ralentit le rythme cardiaque, provoque une décontraction musculaire et réduit l’activité cérébrale. De quoi réussir à se déconnecter et plonger paisiblement dans les bras de Morphée.

Outre son rôle d’inhibiteur, le gaba :

  • participe à la croissance de certains neurones ;
  • joue un rôle dans le mécanisme de la mémorisation ;
  • encourage le développement de la masse musculaire ;
  • aide au contrôle de la masse graisseuse et donc à la perte de poids ;
  • régule la tension artérielle.

Avancée prometteuse pour les personnes atteintes de diabète de type 1 : des chercheurs de l’INSERM ont démontré qu’une supplémentation en gaba pouvait entrer dans le processus de régénération des cellules produisant l’insuline (étude ici).

Symptômes et risques d’une carence en Gaba

Vous êtes stressé ? Anxieux ? Vous avez des difficultés à vous endormir malgré la fatigue ? Peut-être que votre taux de gaba n’est pas assez élevé. En effet, une carence en gaba ne permet pas une régulation de l’activité neuronale suffisante. Vous pouvez alors vous sentir instable, nerveux et passer facilement d’un état de bien-être à un état dépressif ou agressif.

Un manque de gaba peut également être à l’origine de troubles de la concentration et d’une perte de mémoire.

Une carence accentue généralement les différentes manifestations de l’anxiété telles que :

  • tremblements ;
  • palpitations cardiaques ;
  • agitation ;
  • nervosité ;
  • mains froides et moites ;
  • etc.

À moyen terme, un manque de gaba est susceptible d’entrainer différentes maladies mentales dont la plus connue est la dépression.

À plus long terme, il engrangerait un déclin cognitif et serait en partie responsable de pathologies gériatriques comme la démence, la maladie d’Alzheimer ou la maladie de Parkinson.

Différentes études ont pu démontrer que les personnes qui obtiennent les moins bons scores aux tests cognitifs tels que le MoCA (Montreal Cognitive Assessment) sont aussi celles qui présentent les taux de gaba les plus bas.

Si vous ressentez le besoin de prendre de l’alcool le soir pour décompresser, c’est peut-être le signe d’une carence. En effet, l’alcool vient se fixer directement sur les récepteurs à gaba dans les neurones. En imitant l’action du neurotransmetteur, l’alcool induit une décontraction musculaire, une baisse de la vigilance et tout un panel d’effets relaxants. Un besoin récurrent de consommer des boissons alcoolisées peut donc être lié à un manque de gaba. N’hésitez pas à vous tourner vers votre médecin pour de plus amples informations et, au besoin, faire un bilan sanguin.

Dans son livre  “Un cerveau à 100 %”, le Dr Eric Braverman, neurologiste américain, nous indique que différents signes tels que des tremblements, un souffle court, une fatigue chronique, une transpiration excessive ou encore des difficultés de concentration doivent aussi nous amener à tirer la sonnette d’alarme.

homme anxieux

Dans quels cas prendre des compléments alimentaires de Gaba ?

Si vous ressentez l’un des symptômes listés ci-dessus il est conseillé de demander l’avis de votre médecin sur une éventuelle carence.

D’une manière générale, la prise de compléments alimentaires en gaba est indiquée en cas de :

  • difficultés d’endormissement liées au stress ;
  • nuits agitées, ponctuées de réveils et de sueurs froides ;
  • incapacité à se détendre ;
  • troubles de l’humeur ;
  • tendance à l’impulsivité ou à l’agressivité ;
  • douleurs musculaires ou neuropathiques.

Durée et posologie d’une cure de gaba

Les compléments alimentaires à base de gaba se présentent sous forme de gélules ou de comprimés. Comme pour la plupart des compléments, le dosage est généralement indiqué sur les flacons.

Néanmoins, la durée et la posologie d’une cure sont à adapter individuellement, en fonction de vos besoins. N’hésitez pas, encore une fois, à vous tourner vers un professionnel de santé.

Les précautions à prendre avec le Gaba

À ce jour, aucun effet secondaire lié à une supplémentation n’a été mis à jour. Le principal danger du gaba réside dans le risque d’une carence.

Cependant, la supplémentation est contre-indiquée en cas de prise d'anxiolytiques ou d’anti-dépresseurs.

Par ailleurs, en cas de grossesse ou d’allaitement, il est impératif de demander l’avis d’un médecin avant toute prise de complément alimentaire. Il en est de même pour les enfants.

Faire le plein de gaba naturellement

Il n’existe pas d’aliment naturellement riche en gaba. Il n’est présent qu’en très petite quantité dans certains produits comme les châtaignes, la pomme de terre et certains thés. Notre apport principal vient du fait qu’il est synthétisé par notre organisme à partir de l’acide glutamique. Le meilleur moyen de faire le plein de gaba sans supplémentation est donc de consommer des produits riches en glutamine :

  • riz complet ;
  • lentilles ;
  • brocolis ;
  • épinards ;
  • foie de boeuf ;
  • fruits secs ;
  • banane ;
  • melon ;
  • agrumes ;

Certaines molécules telles que l’inositol et la leucine améliorent la synthèse du gaba. On retrouve ces molécules dans de nombreux fruits, les oléagineux, le gruyère, la dinde, les graines, les oeufs, les champignons, le parmesan, etc.

En parallèle d’une alimentation variée et équilibrée, la pratique d’une activité sportive régulière est fortement recommandée (au moins 30 minutes 3 fois par semaine).

Pour permettre à votre corps d’assurer la synthèse d’une quantité suffisante de gaba, il est, en outre, essentiel de vous offrir des plages de repos et de veiller à avoir un nombre d’heures de sommeil suffisant.

Adoptons des gestes pour une meilleure hygiène de vie et une alimentation équilibrée, diversifiée pour apporter les nutriments indispensables à l’organisme. Varions les plaisirs de la table avec des plats de bons aliments sains pour notre bien-être et notre santé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page