Complément alimentaire Fer

Faut-il prendre des compléments alimentaires en Fer ?


Essoufflements, pâleur, tête qui tourne... Peut-être souffrez-vous, comme beaucoup de gens, de la carence nutritionnelle la plus répandue dans le monde : la carence en Fer. 

Souvent découverte et soignée à l'occasion de symptômes désagréables, ses conséquences peuvent pourtant être évitées simplement à l'aide d'une cure d'aliments riches en fer et/ou d'une prise de compléments alimentaires en Fer.

À quoi sert le fer ?

Le fer, ou ferritine, est un oligo-élément essentiel au bon fonctionnement du corps humain.

➜ Il est un composant de l'hémoglobine, une protéine présente dans les globules rouges et qui permet le transport de l'oxygène dans le sang, du poumon vers les autres organes. Cette protéine utilise les deux tiers du fer présent dans le corps humains. 

➜ Le fer permet aussi de faire fonctionner la myoglobine, responsable du stockage de l'oxygène dans les cellules et les muscles. 15% du fer est utilisé par la myoglobine. Dans l'organisme, on retrouve aussi la transferrine, une protéine du sang qui se combine au fer et le transporte vers les organes.

➜ Le fer restant permet l’oxydation des aliments afin de fournir l’énergie dont le corps a besoin, et permet donc de nous maintenir en bonne santé et en bonne forme physique.

Sans fer, le corps ne peut donc plus assurer ces fonctions de transport et de stockage indispensables. 

Autres bienfaits

Le fer a aussi de nombreux bienfaits sur la santé de notre cerveau et nos fonctions cognitives, c'est-à-dire notre capacité à traiter l'information, surtout chez l'enfant.

Enfin, le fer est responsable de la réponse immunitaire anti-infectieuse, la régulation de la température interne, et la tolérance de l’organisme à l’effort. Ainsi, une carence en fer rend notre corps plus vulnérables aux bactéries et aux maladies, et il nous sera plus difficile de fournir de l'énergie et des efforts physiques.

Symptômes, causes et risques d'une carence en Fer

Symptômes

En cas de manque de fer, vous ressentirez les effets secondaires suivants :

  • Fatigue et étourdissements
  • Pâleur
  • Palpitations et tachycardie
  • Diminution de la force physique et essoufflement à l’effort
  • Chutes de cheveux
  • Sensibilité au froid
  • Syndrome des jambes sans repos
  • Chez les enfants : fonctions cognitives altérées (retard de croissance, retard de développement, faibles capacités de concentration, difficultés d’apprentissage)

Les causes d'un manque de Fer

Perte de sang

C'est la principale cause des carences en fer. A cause des règles, les femmes sont la première population à risque de carence en Fer. Les jeunes filles sont d'autant plus touchées, car avec la croissance elles ont davantage besoin de fer.

Maternité

Le développement du placenta et l'allaitement demandent au corps davantage d'énergie. Les femmes enceintes ou en sortie de grossesse vont avoir besoin de ressources en fer plus importantes.

Les maladies parasitaires et les infections

Comme les ankylostomoses et la trichocéphalose, ou encore les saignements internes. Les saignements gastro-intestinaux sont ainsi la première cause de la carence en fer chez l'homme, qui peut lui aussi être touché. Les personnes âgées sont ainsi également plus à risque de développer une carence en fer.

L’exercice physique à haute dose

Notamment dans les sports d'endurance comme la course, où les muscles ont besoin d'être fortement oxygénés, est également un facteur de risque à prendre en compte dans un manque de fer.

L'alimentation

Un régime alimentaire pas assez varié, qui donne donc un faible apport en fer au corps. Les personnes végétariennes peuvent ainsi être plus concernées, car elles suppriment des sources importantes de ferritine de leur alimentation.

Risques et conséquences

La principale conséquence d’une carence en fer est l’anémie, définie par la baisse des globules rouges dans le sang.

L'anémie est très répandue chez les personnes atteintes d'un cancer, à cause des traitements (chimiothérapie et radiothérapie), ou encore à cause de certains cancers qui favorise les pertes de sang régulières (cancer de l'estomac ou colorectal, par exemple).

La carence en fer est responsable de 50% des anémies dans le monde, ce qui représente environ 1 milliard de personnes. Cependant, il existe aussi des carences en fer sans anémie.

À long terme, les principaux risques d'une carence en fer sont une réduction de la capacité physique et intellectuelle, une diminution de la résistance aux infections et aux maladies, et, pendant la grossesse, d'un risque plus élevé de petit poids à la naissance et de mortalité chez le nouveau-né.

Un problème de santé qui nécessite donc d'être pris au sérieux.

Dans quels cas prendre des compléments alimentaires riches en Fer ?

En cas de taux de ferritine bas, et sur avis de votre médecin, vous pouvez démarrer une cure de compléments alimentaires si vous préférez une alternative naturelle aux médicaments traditionnels pour le fer.

Ces compléments alimentaires permettront aussi de prévenir le manque de fer chez les femmes enceintes, ainsi que chez les femmes en période de règles. La vitamine B12 est quant à elle fortement recommandée aux personnes végétariennes et aux sportifs, mais peut aussi soulager  les personnes souffrant de stress chronique et de problèmes nerveux.

A noter que ces supplémentations en fer doivent être prises dans le cadre d'une alimentation variée et équilibrée, et ne remplacent pas une bonne hygiène de vie.

Précautions à prendre avant de faire une cure de Fer

Dans tous les cas, il est recommandé de consulter son médecin et de vérifier son taux de ferritine dans le sang avant de commencer une cure de fer traitement, afin d'éviter, à l'inverse, un excès de fer, qui peut être tout aussi dangereux. Le médecin pourra aussi vous conseiller sur votre traitement, la posologie et la durée à suivre. Enfin, il faut bien entendu toujours suivre la notice et les doses recommandées du complément alimentaire en question., et vérifier les différentes contre-indications.

Posologie et conseils d'utilisation

La spiruline

Vous pouvez opter pour la spiruline en comprimés ou en poudre. Complètement naturel, il est disponible sans ordonnance, dans les pharmacies ou magasins bio. La posologie est à 3g par jour (1 cuillère à café ou 6 comprimés), à avaler au cours des repas.

L'ortie

L'ortie est également un très bon remède naturel contre la carence en fer, mais aussi pour la vitamine C. Véritable allié anti-fatigue, on la retrouve elle aussi en poudre ou en gélule, mais on peut également la cuisiner ou la faire en tisanes et décoctions pour bénéficier de ses bienfaits. Plante sans danger, on peut la consommer quotidiennement, à dose variable selon ses besoins.

Gentle Iron (Fer doux)

On appelle ce complément alimentaire « fer doux », car il est très bien toléré et absorbé par l'organisme, et est non-irritant et non-constipant, contrairement aux médicaments pour le fer traditionnels qui peuvent donner des troubles intestinaux. 1 gélule par jour à prendre au cours des repas, et ce pendant 3 mois.

Vitamine B12

Élément indispensable à notre organisme, la vitamine B12 est disponible en gélules, tablettes ou sous forme liquide en pharmacie ou en magasin bio. Il existe plusieurs formes de vitamine B12, mais la plus courante est la Cyanocobalamine. Prendre un supplément en vitamine B12 est particulièrement important pour les personnes végétariennes, car on ne la retrouve que dans les produits animaux. Pour prévenir la carence en vitamine B12 chez l'adulte, la fédération végan française recommande de prendre un complément alimentaire de 10 microgrammes une fois par jour, ce qui correspond environ à une gélule, ou encore à 0,5 ml par jour. La vitamine B12 est à prendre pendant les repas pour une meilleure assimilation.

Vitamine C

Enfin, la vitamine C aide l'organisme à mieux assimiler le fer. Disponible en gélule, en comprimés, ou sous forme liquide, la dose est variable. Il est possible de la prendre une fois par jour en espaçant les jours, mais pour une meilleure efficacité, le mieux est de la prendre à petits doses, 2 à 3 fois par jour au moment des repas, pour que le fer puisse s'assimiler correctement. Le traitement est à suivre sur environ 4 mois.

Lisez bien la posologie indiquée sur la notice, et respectez toujours les doses. Il est aussi primordial de suivre un traitement avec rigueur et régularité pour que celui-ci soit efficace.

Les aliments naturellement riches en Fer

Les aliments naturellement riches en fer sont :

  • La viande rouge : boudin noir, abats, foie viande de bœuf et de porc...
  • Les fruits de mer : palourdes, bigorneaux, moules...
  • Le poisson :  thon, maquereau, sardines, saumon...
  • Légumineuses et légumes secs : lentilles, haricots rouges, pois chiches. Avis aux végétariens : côté végétal, on ne lésine pas sur ces aliments, qui sauront remplacer idéalement la viande dans vos repas.
  • Les fruits et légumes riches en vitamine C :  orange, citron, kiwi, cassis et fruits rouges en général, poivron... En effet, la vitamine C est indispensable pour l'assimilation du fer par le corps.
  • Épices et herbes aromatiques : curry, cumin, thym... Parfait pour assaisonner vos plats !
  • Les algues
  • Le cacao et le chocolat à 40% minimum de cacao. Une bonne nouvelle pour les gourmands !

À savoir : Tous les fers ne s'équivalent pas. En effet, le fer présent dans la viande est mieux assimilé par le corps que le fer végétal. Une bonne raison pour prendre des compléments alimentaires riches en fer lorsque l'on suit un régime végétarien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page