Complément alimentaire ménopause

Compléments alimentaires contre les troubles de la ménopause


La ménopause est une période charnière dans la vie d’une femme, liée à de nombreux bouleversements hormonaux entrainant des désagréments à divers niveaux : prise de poids, changement d’humeur, problèmes de peau, bouffées de chaleur, troubles de la libido…

La bonne nouvelle est que les compléments alimentaires peuvent constituer une vraie solution dans la durée pour rééquilibrer l’ensemble du système hormonal à l’origine de ces difficultés.

La ménopause : de quoi s’agit -il ?

La ménopause est une étape physiologique naturelle chez les femmes qui survient à la cinquantaine.

Elle marque la fin de la capacité de reproduction sexuée due à un arrêt de la fonction ovarienne et une chute massive des œstrogènes.

Elle peut se dérouler sur un temps plus ou moins long selon les individus et se découpe en plusieurs phases : on parle de pré-ménopause, quand les troubles commencent à se manifester jusquà la ménopause qui marque l’arrêt complet et définitif des règles.

Cette période est souvent mal vécue par les femmes, symbolisant la fin de la jeunesse et synonyme de nombreuses sources d’inconfort. En effet ces changements hormonaux vont avoir un impact sur l’organisme au niveau du système nerveux, du métabolisme des graisses, de la vie sexuelle etc.

Pour pallier à ces désagréments, des TSH (Traitements Substitutifs Hormonaux) peuvent vous être prescrits par votre médecin, ce sont des hormones de synthèse qui visent à éviter les conséquences difficiles de la ménopause .

Cependant ces traitements font l’objet de controverses et sont de plus en plus remis en question pour leur dangerosité sur la santé.

Les compléments alimentaires : une alternative intéressante 

Des solutions naturelles existent, sans hormones synthétiques mais faisant appel à des principes actifs végétaux qui vont réguler le système endocrinien en douceur et agir de façon durable.

Ces traitements vont répondre de façon individuelle et personnalisée aux besoins de chacune, car cette période de ménopause se vit de façon bien différente d’une femme à l’autre.

Voyons plus en détail leurs actions sur les différents effets de la pré-ménopause et ménopause.

A chaque symptôme de ménopause sa solution !

Les bouffées de chaleur et sueurs nocturnes

Agir efficacement sur ces symptômes est souvent difficile.

Les plantes contenant des phyto-hormones peuvent être utiles pour combler les manques en œstrogènes et progestérone, sans avoir recours au soja un végétal riche en œstrogènes, mais sujet de polémiques.

En gemmothérapie, spécialité qui utilise des macérats de bourgeons de plantes, on soulignera l’association du framboisier et de l’airelle qui aura un impact positif sur cet inconfort.

D’autres plantes comme le gattilier ou la sauge sclarée vont aussi être utiles.  

Pour celles qui ne veulent pas avoir recours aux hormones végétales il existe une synergie de plusieurs autres principes actifs dans un complément dénommé MANHAE, qui combine des acides gras et des nutriments.

Les changements de silhouette et la prise de poids

Ménopause rime pour la plupart des femmes avec prise de poids et modification de la silhouette. Le ventre plat laisse place à des amas graisseux autour de la taille et sur les hanches, graisse dont il est souvent difficile de se débarrasser car la baisse d’œstrogènes provoque naturellement un stockage des graisses dans les adipocytes (cellules du ventre et des hanches).

Il faut donc agir en activant le drainage des tissus : la reine des prés, l’aubier de tilleul ou encore le bouleau pubescent vous aideront à lutter contre la rétention d’eau et les amas de graisse. Activer votre foie par des cures détox régulières peut aussi favoriser la perte graisseuse : chardon marie, radis noir en cures plusieurs fois par an.

Peau et cheveux en berne

Un des grands symptômes de la ménopause est aussi le changement d’aspect de la peau et des cheveux.

La peau devient sèche, perd de son élasticité et les cheveux deviennent ternes et tombent plus facilement, ceci étant la conséquence de la chute d’hormones.

Ce n’est pas une fatalité, on peut agir par des compléments d’huile de bourrache pour les problèmes cutanés, par voie orale (en capsules) sur du long terme.

Les oméga 3 ont aussi un rôle positif sur la sécheresse et la beauté de la peau.

Les troubles de la vie intime et sexuelle

Les deux symptômes majeurs subis à la ménopause chez la majorité des femmes sont la baisse de la libido associée à de la sécheresse vaginale.

Le maca, la racine de ginseng ou le houblon sont des plantes reconnues pour leur impact sur la libido féminine et le désir sexuel. A prendre en cure de 2 mois pour des effets durables dans le temps.

Au niveau vaginal, la sécheresse est souvent associée à des déséquilibres de la flore de la muqueuse. Il faut alors lubrifier le vagin, les gélules d’huile d’Onagre peuvent tout à fait remplir ce rôle.

Enfin, pour réguler le PH de la flore vaginale et ainsi éviter des infections gynécologiques, il est important de prendre des probiotiques régulièrement.

La fragilité du système nerveux

Irritabilité, sautes d’humeur, troubles du sommeil ou dépression sont les grands marqueurs psychologiques de cette période.

Différentes plantes peuvent être utiles pour améliorer ces difficultés passagères :

  • Le Safran grâce à son action sur les neurotransmetteurs du cerveau, notamment dopamine et sérotonine, aura un effet rééquilibrant du système nerveux et apportera du bien-être.
  • Le millepertuis quant à lui atténuera l’anxiété et les troubles du sommeil, certaines études lui confèrent aussi des vertus contre les bouffées de chaleur.

Efficacité et précautions d’utilisation des compléments alimentaires en période de ménopause

On peut considérer que les traitements naturels de phytothérapie aident efficacement les femmes à mieux passer le cap de cette période délicate. Leurs actions conjuguées peuvent représenter une vraie alternative aux traitements conventionnels.

Il est important cependant de souligner des points primordiaux :

Précautions d’emploi à respecter

Les principes actifs à base de phyto-œstrogènes sont particulièrement à surveiller, ces hormones végétales sont contre- indiquées en cas d’antécédents de cancer du sein, ovaires et utérus ou pendant un traitement anti-cancer. C'est particulièrement vrai pour les phyto œstrogènes du soja.

Contre-indications

Des contre-indications sont aussi à noter en cas de problème thyroïdien.

Il est à souligner qu’en cas de prise de TSH, il ne faut absolument pas prendre de phyto-œstrogènes !

Il convient donc de consulter un professionnel de santé avant toute prise de compléments alimentaires pour la ménopause.

Nos conseils pour optimiser les effets de la cure

Pour rendre l’action de ces traitements encore plus optimale, vous devez mettre en place des règles d’hygiène de vie. 

  • Pour éviter une trop grosse prise de poids, il faudra associer les traitements de drainage et de détox du foie à une alimentation légère, équilibrée, riches en légumes et fruits, pauvres en sucres et mauvaises graisses.
  • Pour éviter la rétention d’eau, buvez !! au moins 1,5 litre par jour d’eau pure en dehors des repas.
  • Le sport, pratiqué régulièrement vous permettra de préserver minceur et souplesse. En effet la chute d’hormones a aussi un impact sur les articulations qui deviennent plus raides et douloureuses.
  • L’ostéoporose correspondant à une perte de densité osseuse s’accélère aussi à cette époque de la vie. Apporter du mouvement par une activité adaptée (natation, vélo, yoga etc.) et consommer des nutriments essentiels tels que vitamines antioxydantes et minéraux (calcium, silice) empêchera des conséquences néfastes.
  • Enfin pour l’équilibre nerveux, on vous conseillera d’accompagner les prises de compléments alimentaires par des méthodes de relaxation, de la méditation, sophrologie ou tout autre moyen visant à vous apporter du bien- être.

En résumé, la ménopause n’est pas une maladie mais une période de fragilité et d’inconfort dans la vie d’une femme, qu’il faut accompagner au mieux par des moyens naturels, respectueux de l’équilibre général de l’organisme ainsi que par une hygiène de vie saine.

Retour haut de page