La vitamine D3 : pourquoi l’utiliser en complément alimentaire ?

La vitamine D3 : à quoi ça sert ? Faut-il se supplémenter ?

Nous connaissons tous la vitamine D dite « la vitamine du soleil ». Elle est activée en grande partie par l’action des rayons ultraviolets du soleil (les UVB) sur notre peau. Synthétisée par l’organisme, elle est importante pour notre ossature, notre tonicité musculaire et essentielle à notre bien-être du corps et de l’esprit. Nous allons ici, nous intéresser plus particulièrement à la vitamine D3, une variante de la vitamine D (il en existe 5 différentes) qui est la plus recommandée en cas de carence de vitamine D. Que peut nous apporter cette vitamine D3 en complément alimentaire ?

La vitamine D3 est liposoluble, elle est la mieux assimilée par l’organisme en ingérant les corps gras de notre alimentation. Appelée aussi cholécalciférol, elle permet à notre intestin une meilleure absorption du calcium et du phosphore et à la minéralisation de nos os. La vitamine D3 est deux fois plus puissante que la vitamine D2, nommée ergocalciférol (d’origine végétale), ainsi elle est également indispensable à notre système immunitaire. La vitamine D se dépose sur les muscles, les tissus gras et le foie afin de subvenir à nos besoins surtout pendant les périodes où l’ensoleillement est plus faible.

Quelles sont les fonctions de la vitamine D3 pour notre organisme ?

  • La vitamine D joue un rôle important pour le bon état de nos os, notre dentition, notre système nerveux, nos cellules et notre système immunitaire. La vitamine D3 permet de :
  • Maintenir la solidité de nos os et de nos dents,
  • Prévenir le retard de croissance osseuse et le rachitisme chez l’enfant,
  • Éviter l’ostéomalacie (décalcification osseuse) chez la personne âgée,
  • Lutter contre l’ostéoporose associée au traitement contenant de l’acide alendronique,
  • Maintenir un bon système immunitaire, éviter les états grippaux, les bronchites et diminuer la durée des infections virales,
  • Garder un bon tonus musculaire et diminuer le risque de chutes dues à l’avancée en âge,
  • Atténuer les maux liés au syndrome du côlon irritable,
  • Protéger contre certaines anémies dont les causes peuvent être diverses (fatigues chroniques, règles abondantes, grossesses, carences en fer ou vitamines et autres maladies),
  • Maintenir les artères en bonne santé,
  • Protéger le système cardio-vasculaire surtout chez les personnes âgées,
  • Accompagner en complément les traitements de la dépression,
  • Apporter un bienfait sur les personnes souffrant de maux de tête et de douleurs chroniques,
  • Aider en complément les traitements pour des personnes sujettes aux crises d’asthme, de tétanie et de convulsions,
  • Ralentir la progression de certains cancers.

Dans quel cas prendre des compléments alimentaires en vitamines D3

2 facteurs essentiels sont à l’origine d’une carence en vitamine D :

- Une exposition au soleil pas assez fréquente...

Pour que la production de vitamine D par notre organisme comble ses besoins en période hivernale. Nous sommes plus souvent confinés à l’intérieur, que ce soit au bureau ou à notre domicile alors que notre organisme a besoin de 30 à 45 minutes par jour d’exposition aux rayons UVB. Nos enfants, surtout en bas âge, sont aussi plus protégés du soleil et peuvent donc avoir une carence en vitamine D. Cette vitamine étant synthétisée par notre organisme grâce aux rayons du soleil sur notre peau,

- L’avancée dans l’âge

Ntre organisme, au ralenti, synthétise beaucoup moins vite la vitamine D.

Par conséquent, nous pouvons être confrontés à un déficit en vitamine D néfaste à notre capital osseux et nous rendant moins résistants face aux agressions contre notre organisme !

Voici quelques cas où nous pouvons avoir une potentielle carence en vitamine D :

  • Ressentir des douleurs musculaires, des douleurs au niveau des os, des crampes,
  • Manifester un état de déprime hivernale ou dépression plus sérieuse,
  • Présenter des problèmes intestinaux (gastro-intestinale), avoir la maladie de Crohn ou cœliaque,
  • Transpirer fréquemment de la tête (surtout chez les nourrissons),
  • Prise de poids ou obésité,
  • Avoir plus de 50 ans : la peau fabrique moins la vitamine D car moins exposée au soleil, les reins transforment moins facilement cette vitamine pour une bonne synthétisation par l’organisme,
  • Être de peau mate : le besoin d’être exposé au soleil est plus grand qu’une peau claire pour fabriquer le même taux de vitamine D.

N’hésitons pas à nous renseigner auprès d’un professionnel de santé pour établir un pronostic et savoir si une supplémentation est nécessaire !

La vitamine D est présente naturellement dans notre alimentation

La vitamine D3 est d’origine animale. Nous l’absorbons naturellement en consommant :

  • Le foie de veau,
  • Les poissons : saumon, truite, hareng mariné, thon en conserve
  • Des graisses d’origine animale telles que le beurre, la margarine, l’huile de foie de morue,
  • Les laitages (lait et fromages),
  • La boisson de soja,
  • les œufs,
  • Les champignons de Paris.

L’alimentation, à elle seule, n’apporte pas la dose journalière nécessaire à notre organisme. Attention aussi, certains aliments industriels dits « enrichis en vitamine D » ne comblent pas vraiment un déficit en vitamine D.

C’est pour cela que des compléments alimentaires en vitamine D et notamment D3 sont également produites chimiquement pour remédier en cas de carence.

« Les apports nutritionnels conseillés en France (ANC) sont officiellement de : 200 UI/j (5µg) avant 65 ans et passe du double voire du triple après 65 ans ». Des études révèlent qu’en France, 75 à 80 % de la population est carencée en vitamine D, tout comme au niveau mondial. Alors que l’enfant (de 0 à 3 ans) bénéficie d’une supplémentation en vitamine D, malgré ces études, au-delà de cet âge la vitamine D est rarement mise en avant à titre préventif !

Une cure de vitamine D3 est efficace ? Notre avis

Oui, une supplémentation en vitamine D3 est non seulement efficace mais aussi recommandée durant les mois de novembre à mars où nous sommes moins exposés aux bienfaits du soleil.

Même en bonne santé, nous pouvons sans effets indésirables bénéficier d’une cure de vitamine D3. La posologie conseillée est de 400 UI à  1 000 UI (10 à 25 µg) par jour. Cette cure peut également être accompagnée d’un apport, sous forme de complément alimentaire, en calcium de 1 200 g par jour. Les posologies diffèrent selon les effets à obtenir, certaines maladies et l’âge. De plus, un surdosage en vitamine D en supplémentation, est nocif pour notre santé.

Demandons toujours un avis de notre médecin traitant ou tout autre professionnel de santé et prêtons attention à la notice du produit.

Une cure de vitamine D peut se faire en une seule dose (souvent en ampoule) par semaine ou par mois. Le moment de la prise dans la journée n’influence pas les effets, la vitamine D3 peut être absorbée avant, pendant, après ou entre les repas. Nous trouvons la vitamine D3 sous forme de gouttes, ampoules, gélules, en huile et en spray. Sans mention spécifique elle est d’origine animale, mais pour les régimes végétariens, elle est aussi fabriquée à base de lichen pour une formule végétale et végane.

Profitons des bienfaits précieux du soleil, sans excès, car nous connaissons aussi ses méfaits sur notre santé. La vitamine D3 en complément alimentaire est le bon geste pour augmenter son apport surtout en période hivernale pour une santé optimale toute l’année !


Autres informations à retenir avant de prendre de la vitamine D

Tout d’abord, il faut choisir un produit de bonne qualité. Vous pouvez cliquer sur le lien suivant pour acquérir un complément alimentaire vitamine d. Ce site propose une large gamme de capsules et gélules qui favorisent la santé osseuse.

Il y a plusieurs manières de prendre de la vitamine D. Les gouttes vous conviennent parfaitement si vous souhaitez opter pour une dose minimale quotidiennement. Grâce à cette alternative, le taux de vitamine D dans le sang est stabilisé. Pour bénéficier des vertus de ce nutriment rapidement, privilégiez les ampoules.

La prise de vitamine D peut être déconseillée dans de rares cas. Ce supplément alimentaire est parfois contrindiqué pour les personnes qui souffrent de sarcoïdose ou d’insuffisance rénale.

Sachez aussi qu’il y a deux types de vitamines D. Il y a tout d’abord la vitamine qui est d’origine animale. Celle-ci est plus adaptée à notre organisme compte tenu de sa proximité avec notre vitamine D naturelle. Elle est donc plus utilisée. La vitamine D2 est issue des plantes. Elle a une durée de vie courte et une efficacité moindre comparée à la vitamine D3.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page