Découvrez l’argent colloïdal, un antibiotique naturel

Les bienfaits de l'argent colloïdal, un antibiotique naturel


Naturel, efficace et non toxique ! L’argent est connu pour ses propriétés anti-bactériennes. Il est naturellement présent sous forme d’oligo-élément dans les produits de la mer ainsi que dans les abats et l’ail.

Qu’est-ce que l’argent colloïdal ?

L’argent colloïdal est obtenu par électrolyse, ce procédé consiste tout simplement à plonger des électrodes d’argent dans une eau purifiée et dynamisée par un procédé électrique. Les ions d’argent sous forme de particules extrêmement fines (entre 1 et 9 nanomètres) se dissolvent et restent en suspension dans le liquide.

C’est sous cette forme, que l’argent est le plus efficace, parfaitement bio disponible pour les cellules de l’organisme sans risque d’accumulation, et sans toxicité.

On trouve de l’argent colloïdal sous diverses concentrations, exprimées en ppm (partie par million) : de 5 à 15 ppm suffisent. La quantité de ppm n’a rien à voir avec l’efficacité du produit.

Comment l’argent colloïdal agit-il ?

L’argent agit sur la perméabilité des membranes des bactéries, permettant à certaines molécules environnantes d’y entrer plus facilement, en particulier les antibiotiques (James Collins, Université de Boston).

Ainsi, d’après les études, l’argent colloïdal permet de multiplier l’action des antibiotique par un facteur allant de 10 à 1000

Ainsi certaines bactéries résistantes aux antibiotiques comme Escherichia coli connue pour supporter la tétracycline, ainsi que des bactéries à Gram négatif (disposant d’une membrane supplémentaire qui bloque l’accès des grosses molécules antibiotiques) comme la gentamicine et la vancomycine, seront détruite en présence d’argent colloïdal.

Comment l’utiliser ?

En France, la législation interdit de préconiser l’ingestion d’argent colloïdal sous forme de complément alimentaire, bien qu’il soit autorisé et largement utilisé dans l’industrie agro-alimentaire justement pour ses propriétés antibactériennes…

Rassurez-vous, un long bain de bouche (1 à 2 minutes) laissera le temps aux particules d’argent de traverser les muqueuses et d’entamer leur action bénéfique sur votre organisme. Vous pouvez également l’utiliser en application locale sur des compresses.

L’argent colloïdal en usage externe :

  • Problèmes de peau : appliquer directement sur la peau (acné, verrues, mycoses, plaies).
  • Pour le nez et la gorge : en vaporisations, en cas d‘infection des sinus, mettez des gouttes dans le nez (Attention avec les enfants : ça pique).
  • Pour les infections vaginales : effectuez des lavements en ajoutant 2 cuillères à café d’argent dans l’eau de lavement.
  • Pour les infections buccales : en gargarisme (pyorrhées, amygdalites, aphtes)
  • Pour les parasites des animaux : quelques gouttes sur les zones atteintes (parasites).
  • Pour combattre les attaques de bactéries, parasites et champignons sur les plantes, vaporisez l’argent colloïdal et à ajoutez en plus à l’eau d’arrosage (1 cuillère à soupe pour 250 ml d’eau).

Précautions d’emploi

Comme tous les oligo-éléments, les carences comme les excès peuvent avoir des conséquences néfastes sur l’organisme.

Un excès d’argent peut entraîner une maladie appelée Argyrisme. Cette maladie irréversible entraine une coloration gris bleu de la peau et des yeux, à cause des particules d’argent qui s’accumulent dans les tissus et s’oxydent.

Cependant l’EPA (Environemental and Protection Agency) fixe la dose orale critique, soit la quantité journalière à ne pas dépasser, à 15 microgramme par kg par jour pendant 70 ans. Ce qui correspondrait pour un adulte de 70kg, à l’ingestion de 105 ml par jour pendant 70 ans d’une solution à 10ppm.

A ce jour, aucune toxicité n’a jamais été relevé et aucun cas d’argyrisme suite à l’ingestion d’argent colloïdal n’a jamais été signalé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page