Arpagophytum : la plante la plus efficace contre l’arthrose ?

Prendre de l'arpagophytum : un réel bénéfice pour soulager l'arthrose ?


L'harpagophytum, une plante plus connue sous le nom de « griffe du diable », fait l'objet de nombreuses discussions en matière de santé naturelle, et notamment en ce qui concerne ses supposés bienfaits contre l'arthrose.

Alors, qu'en est-il réellement ? L'harpagophytum est-il l'arme ultime contre les douleurs articulaires ? Il s'agit de fournir un point de vue objectif et équilibré basé sur les études scientifiques, mais aussi les avis utilisateurs !

Qu'est-ce que l'harpagophytum ?

C'est une plante qui pousse principalement dans les régions désertiques du sud de l'Afrique : principalement en Namibie, au Botswana et en Afrique du Sud. Son surnom de griffe du diable vient de l'apparence particulière de ses fruits qui sont hérissés de crochets ressemblant à des griffes.

Ses feuilles sont de couleur verte et ses fleurs sont généralement de couleur rose / violet, mais ce sont ses racines qui sont le plus intéressantes, car riches en principes actifs bénéfiques.

Depuis des siècles, les peuples autochtones d'Afrique australe les utilisent pour traiter divers maux comme les douleurs musculaires et articulaires, inflammations, troubles digestifs et maladies de la peau. L'utilisation s'est ensuite répandue en Europe et Amérique du Nord au début des années 90', où elle est consommée sous forme d'extrait sec, de teinture ou de décoction pour ses propriétés anti-inflammatoires et analgésiques.

Ces dernières années, on note un regain d'intérêt de la médecine moderne pour l'harpagophytum, surtout pour son potentiel à soulager les douleurs liées à l'arthrose. Les scientifiques ont identifié plusieurs composés dans la plante qui pourraient avoir des effets anti-inflammatoires et analgésiques.


Harpagophytum et arthrose : que disent les études ?


L'attention est principalement portée sur les propriétés anti-inflammatoires et analgésiques de la plante, attribuées en grande partie à un composé appelé harpagoside.

  • Une étude publiée en 2000 dans la revue « Phytotherapy Research » a démontré que l'harpagophytum pouvait être aussi efficace que les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) pour réduire la douleur et l'inflammation chez les patients atteints d'arthrose. Les chercheurs ont également noté que l'Harpagophytum provoquait moins d'effets secondaires que les AINS.
  • Une autre recherche, publiée en 2004 dans le « Journal of Ethnopharmacology », a montré que l'harpagophytum pourrait réduire la douleur et améliorer la mobilité physique chez les patients souffrant d'arthrose du genou et de la hanche.
  • Le site Cochrane Library a examiné 14 essais cliniques sur l'harpagophytum pour le traitement de la douleur musculo-squelettique. Les résultats suggèrent que l'harpagophytum pourrait être utile dans la gestion de la douleur à court terme, même si des recherches supplémentaires sont nécessaires pour confirmer ces résultats et pour évaluer les effets à long terme.
  • En 2016, une étude publiée dans la revue « Clinical Interventions in Aging » a évalué l'efficacité de l'harpagophytum en association avec d'autres plantes dans la gestion de l'arthrose. Les résultats ont montré une amélioration significative de la qualité de vie des patients, ce qui laisse penser que l'harpagophytum pourrait être une partie intégrante d'une approche de traitement complète.

Conclusion : les résultats des études sont encourageants, et vont dans le sens d'un effet bénéfique pour soulager l'arthrose et les douleurs articulaires en général.

Attention, bien que la plupart des recherches réalisées jusqu'ici soutiennent les bienfaits de l'harpagophytum, des essais cliniques supplémentaires sont nécessaires pour statuer définitivement sur l'efficacité, mais aussi l'absence d'effets secondaires.

Autres bienfaits supposés

  • Diminution des douleurs musculaires et tendineuses, notamment les courbatures, les entorses et les tendinites.
  • Amélioration de la digestion et des problèmes digestifs comme les indigestions, ballonnements ou douleurs abdominales.
  • Traitement des problèmes de peau : plaies, ulcères, brûlures et dermatites.
  • Réduction des inflammations : grâce à ses composés anti-inflammatoires, on peut l'utiliser pour réduire l'inflammation dans diverses conditions allant des infections aux maladies auto-immunes.
  • Soutien de la santé cardiaque : certaines recherches prétendent que les racines de l'harpagophytum pourraient avoir des effets bénéfiques sur la santé cardiaque, notamment en aidant à réguler la pression artérielle.

Avis utilisateurs : quels sont les retours ?

On peut trouver de nombreux avis sur les sites des marques de compléments alimentaires, mais tous ne sont pas toujours fiables. En effet, il est pratique courante de publier de faux avis positifs et commentaires (toutes les marques n'ont pas recours à ces pratiques, heureusement, mais il faut le savoir).

Nous préférons donc baser nos recherches sur les forums, et recueillir de vrais témoignages de personnes ayant suivi une cure d'harpagophytum. Si c'est votre cas, n'hésitez pas à partager votre expérience dans la section commentaires de cet article ! Tous les retours d'expérience (constructifs) sont les bienvenus.

Nous avons trouvé principalement des avis positifs sur les effets de l'harpagophytum sur l'arthrose, les tendinites et utilisé en tant qu'anti inflammatoire naturel pour remplacer les traitements médicamenteux.

Témoignage

Passionné de randonnée en montagne, je souffre de problèmes d'arthrose depuis quelques années. Mes genoux me font souffrir, et marcher devenait compliqué.

Un ami m'a parlé de l'harpagophytum, il l'utilisait lui-même pour ses douleurs articulaires. J'étais sceptique, comment une plante pourrait-elle être plus efficace que les médicaments que mon médecin m'avait prescrits (et qui ne marchent pas sur moi !) ?

J'ai quand même commandé des gélules d'harpagophytum sur Internet, avec du collagène en poudre. Au bout de 15 jours environ, j'ai commencé à remarquer que mes douleurs étaient un peu moins fortes. Bonne surprise, j'ai continué à prendre les gélules en espérant que ce n'était pas un simple effet placebo.

Au bout de 2 mois, c'était clair, mes douleurs articulaires s'étaient nettement améliorées. Je ne vais pas vous dire que j'étais totalement guéri, mais la douleur était devenue beaucoup plus gérable. J'ai retrouvé une bonne partie de ma mobilité, et j'ai pu reprendre la randonnée.

Depuis, je continue à prendre de l'harpagophytum bio. Je ne sais pas si ça fonctionne pour tout le monde, mais pour moi, ça a été une révélation... Je trainais ce problème depuis 3 ans ! Si vous souffrez d'arthrose comme moi, peut-être que l'harpagophytum pourrait vous aider.

Vous avez testé l'harpagophytum ? Ajoutez votre témoignage en commentaire, en bas de cet article

Comment prendre de l'harpagophytum ?

L'harpagophytum est généralement pris par voie orale et est disponible sous plusieurs formes :

  • Gélules : c'est la forme la plus courante pour le consommer en complément alimentaire. Le dosage recommandé varie selon la concentration du produit, mais une dose standard est généralement de 600 à 1200 mg d'extrait d'harpagophytum par jour (répartis en 2 ou 3 doses).
  • Teinture-mère : il s'agit d'une méthode d'extraction des composants actifs de la plante en utilisant un solvant (généralement de l'alcool) pour obtenir un concentré liquide. Les teintures d'harpagophytum peuvent être prises directement ou diluées dans un verre d'eau. La dose recommandée est généralement de 20 à 30 gouttes, 2 à 3 fois par jour.
  • En décoction : pour préparer un thé à base d'harpagophytum, ajoutez 1 à 2 cuillères à café de racine séchée dans une tasse d'eau chaude, laissez infuser pendant 10 à 15 minutes, puis filtrez. Cette tisane peut être bue jusqu'à 3 fois par jour.

Quelle que soit la forme sous laquelle vous prenez de l'harpagophytum, il est recommandé de commencer avec la dose la plus faible et d'augmenter progressivement si nécessaire. Les effets ne sont généralement pas immédiats et peuvent prendre plusieurs semaines à apparaître.

Comment choisir un bon complément alimentaire d'harpagophytum en gélules ?

  • Concentration en principes actifs : la concentration en harpagoside, le principal composé actif de l'harpagophytum, est un bon indicateur de la qualité d'un complément. Une concentration élevée (généralement autour de 4-5%) indique un produit potentiellement plus efficace.
  • Origine de la plante : l'harpagophytum est principalement cultivé en Afrique du Sud et en Namibie. Un produit indiquant l'origine précise de la plante peut être un signe de qualité et de traçabilité.
  • Méthode d'extraction : les méthodes d'extraction respectueuses préservent les composés actifs de la plante. Les produits extraits par des méthodes douces, comme l'extraction à l'eau ou à l'éthanol, sont généralement de meilleure qualité. Préférez toujours un harpagophytum bio.
  • Absence d'additifs : les bons compléments d'harpagophytum devraient être exempts d'additifs, de colorants et de conservateurs artificiels. Ils devraient également être sans gluten et sans OGM.
  • Transparence de la marque : les fabricants fiables fournissent des informations détaillées sur leurs produits, y compris la concentration en principes actifs, la méthode d'extraction, l'origine de la plante, et les instructions d'utilisation.
  • Avis des utilisateurs : les commentaires et les évaluations des utilisateurs peuvent fournir des informations utiles sur l'efficacité et la qualité d'un produit.

Effets indésirables et contre-indications

Les études n'ont pas montré d'effets secondaires spécifiques concernant son utilisation, et les contre-indications dont là surtout à titre de précaution, étant donné le manque d'études cliniques à large échelle sur le sujet à ce jour.

Ainsi, l'harpagophytum est déconseillé aux personnes :

  • Souffrant de troubles gastro-intestinaux comme les ulcères gastriques ou duodénaux, la maladie de Crohn ou de calculs biliaires.
  • Ayant une maladie cardiaque.
  • Enceintes ou allaitantes.
  • Prenant certains médicaments comme des anticoagulants, antiplaquettaires, médicaments pour le cœur, pour le diabète ou pour contrôler la glycémie.

FAQ

L'harpagophytum peut-il régénérer le cartilage ?

Non, le cartilage détruit ne va pas se régénérer, mais la plante pourra redonner une certaine élasticité aux articulations et réduire - voire stopper - la destruction du cartilage.

Est-ce efficace sur les animaux ?

Oui, l'harpagophytum est utilisé pour soulager les douleurs articulaires chez les chiens, chats, ou chevaux.

Peut-on associer harpagophytum et curcuma ?

L'association avec du curcuma est couramment utilisée en phytothérapie pour la gestion des douleurs articulaires et de l'inflammation, car les 2 contiennent des composés reconnus pour traiter ces maux. Ensemble, ces deux plantes peuvent offrir une approche synergique, aucune étude n'a démontré qu'il y a un risque spécifique s'ils sont pris ensembles (vérifier les contre-indications de chacun).

Peut-on prendre l'harpagophytum en continu ?

La prise continue est un sujet qui a fait l'objet de débats. Certains professionnels de la santé recommandent de faire des pauses après quelques semaines d'utilisation, tandis que d'autres estiment que cette plante peut être prise en continu sans problème.

La plupart des études ont été réalisées sur de courtes périodes, généralement pas plus de quelques mois, et nous ne disposons pas de suffisamment de données sur les effets à long terme de la prise continue d'harpagophytum.

6 réflexions sur “Arpagophytum : la plante la plus efficace contre l’arthrose ?”

    1. personnelement je prends harpagophytum pour justement eviter tous les inconvénients (effets indésirables , secondaires, …) des antidouleurs chimiques de synthése.

  1. Suis heureuse de pouvoir bénéficier de cette pl
    Plante qui me redonne un peu de souplesse dans mes articulations….même à 73 ans …
    Merci la nature et l’héroïsme qui me l’a recommandé ….

  2. bonsoir je prend harpagophytum pour mon arthrose depuis 2 ans j aie probleme de thyroïde je suis en hypo est ce que harpagophytum et dangereux pour ma thyroïde

  3. Bonjour,

    est-ce possible de donner cela à un enfant de 12 ans souffrant d’un syndrome rotulien?

    Merci d’avance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut